569 km
parcourus

38:14 heures
sur le vélo

5 509 mètres
d’ascension

1872 mètres
altitude maximum

11 jours sur le vélo
(52 km/jour)

14.9 km/h
vitesse moyenne

En préambule si vous avez le courage de lire jusqu’à la fin, sachez qu’une petite surprise vous y attend 🙂 

—————-

Lundi 28 octobre nous disons au revoir à 6h du matin à nos mamans, et retrouvons mon père Gildas, et un ami à lui, Paul, à midi à l’aéroport d’Hanoï ! Le timing est parfait !

Ils sont venus en découdre avec les routes du Laos pour un trajet d’un peu plus de 500 km entre Luang Prabang et Vientiane, avec quelques détours. Nos deux nouveaux acolytes sont en pleine forme et il va y avoir du sport !

Nous atterrissons tous les quatre à Luang Prabang, sous un beau soleil :

Pour nous cette ville est un véritable coup de cœur, des bâtiments magnifiques, des temples tout aussi beaux, et beaucoup de bons restaurants, le tout entouré du célèbre Mékong :

On commence donc par un petit tour de ville pour mettre nos nouvelles recrues en jambe et surtout éviter qu’ils s’endorment à 4h de l’aprèm, le décalage horaire de 6h commençant à se faire ressentir pour eux, tout fraîchement débarqué :

Après une première nuit réparatrice on part à l’assaut du Mont Phousi et ses 350 marches pour admirer la ville vue d’en haut :

Ensuite on les emmène dans notre resto préféré, Le Banneton, pour engloutir quelques spécialités bien françaises :

Et l’après midi sera consacrée au bricolage des vélos. 40 ans d’expérience environ pour l’un comme pour l’autre, nous avons décidé d’utiliser leur savoir faire pour le check up complet et le changement de la chaîne et de la cassette 🙂 Un grand merci à eux qui ont mis les mains dans le cambouis très généreusement et nous ont beaucoup aidé :

et moi je supervise le tout 🙂 :

Faut dire aussi que l’on a à faire à des passionnés ! De mécanique, de nouvelles technologies et autres phénomènes physiques. D’ailleurs on ne parle plus en km/h mais en nombre de watts développés pour parler des montées en vélo ! Les moteurs de tuk tuk, eux, n’ont qu’à bien se tenir car ils sont étudiés avec minutie :

Puis on part chercher leurs vélos de location. On a contacté un loueur grâce à notre auberge, il nous loue deux VTT depuis Luang Prabang que nous pourrons laisser à Vientiane. Rien n’est très compliqué au Laos, c’est également un attrait que l’on adore dans ce pays 🙂

Chez le loueur, dans son garage :

Le lendemain, mercredi 30 Octobre, on fini le bricolage, y’avait pas mal de taf et il faut également monter les portes bagages sur les vélos de location. Puis faire des petits tours de roues pour tester tout ça. Le jour suivant, on prévoit d’aller aux cascades Kuang Si situées à 30km environ de Luang Prabang. Notre première étape en vélo ensemble au Laos :

Avant les cascades on s’arrête dans un parc aux papillons, ouvert par un couple de néerlandais. Une pause très colorée et sympathique :

on dirait des jolis pendentifs :

Ce lieu nous offre également l’expérience d’un fish spa, vous savez les petits poissons qui viennent grignoter les peaux mortes sur les pieds. Certains sont plus à l’aise que d’autres à la tâche.

L’exemple à suivre :

Comportement anxieux d’une personne stressée pouvant déstabiliser les petits poissons :

Comportement normal d’une personne détendue, ne perturbant pas la vie psychologique des petits poissons :

Après toutes ces montées d’adrénaline, allons nous refroidir dans les cascades Kuang Si, qui étaient l’origine de notre visite et qui sont très jolies :

Journée canon, il n’y a plus qu’à refaire les 30 km dans l’autre sens, et les quelques montées qui vont avec, pour profiter de notre dernière soirée à Luang Prabang :

Quelques étirements et une bonne nuit de repos car demain on attaque !

Vendredi 1er Novembre, jour du départ ! Notre premier arrêt se fera à 200 mètres de notre auberge pour acheter baguettes fraîches, pâté et cornichons, ça sera notre repas du midi ! La mise en route à 4 se fait sans problèmes :

Vers midi on se dégote un endroit vraiment cool pour manger nos victuailles, une petite cabane entourée d’un champ de blé :

L’après-midi se fera sans encombres également, on commence quelques montées mais jusque là pas trop méchantes :

Bonne joueuse, je leur laisse un peu d’avance 😉 :

et vers 17h on arrive à notre première guesthouse :

Par chance un petit resto jouxte la guesthouse et par malchance nous n’arrivons pas à commander autre chose que des noodles ! Pourtant il y avait l’air d’y avoir du choix sur la carte ! 

La vue au petit matin :

 et le petit dej, plat identique que le dîner de la veille, des noodles ! Ouille ouille ouille, on espère qu’on ne va pas manger les noodles matin, midi et soir ^^

Pour le jour suivant, une belle surprise nous attend ^^ ce ne sont pas des beaux paysages, ça c’est tous les jours :

Mais c’est une montée, la plus difficile depuis le début de tout notre voyage ! C’est à peine croyable, ce genre de panneaux va nous accompagner toute la journée :

Et ce camion renversé a très certainement les freins qui ont capitulé après tant de descente :

Alors ? 4h de montée non stop à une moyenne de 10% (la pente oscille entre 8 et 16%), le tout pendant 16km environ et concrètement ça donne ça :

Puis ça :

On serpente sur la chaussée pour adoucir un peu l’effort ! Même Gildas et Paulo, pourtant bien entraîné passent le grand pignon (la vitesse la plus facile pour ceux qui n’ont pas fait de vélo depuis longtemps^^ ). Et moi pour la première fois du voyage je prends l’option, appel à un ami :

Les gros camions chinois peinent dans les montées autant que nous, voir plus parfois, et roulent à 5 ou 6km/h, il suffit de mettre un petit coup d’accélérateur à leur arrivée, se mettre à la même vitesse et s’accrocher pour profiter d’un petit lift.

Bien sûr vu qu’on n’avance plus, et qu’on est en plein dans une montée l’heure du déjeuner arrive et il n’y a absolument rien sur le bord de la route. Heureusement Romain repère sur l’étal d’une vendeuse des bananes. Ça sera notre repas du midi, banane confiture sur un bout de bois !

Et bien sûr on arrive à un moment à manquer d’eau, sans magasin, on doit filtrer l’eau que l’on trouve sur le bord de la route : 

Héhé, bienvenue dans la galère avec nous 😉

Vers 15h30 on arrive enfin au sommet, après avoir sué comme des bêtes, il fait froid, on est à presque 2000 mètres au dessus du niveau de la mer :

On s’arrête un peu pour admirer la vue mais on ne s’attarde pas trop car on n’avait pas vraiment prévu de mettre autant de temps à monter et on vise la ville de Kasi pour dormir le soir.

Quasi arrivés à Kasi, un orage tombe, juste devant une guesthouse. Joli coup de chance, on n’avait pas du tout prévu de s’arrêter ici mais l’auberge a une terrasse et une vue magnifique qui nous font passer une super soirée, si on met de côté deux voisins énervés de Karaoké ! On va se rendre compte que c’est très souvent comme ça au Laos ! Un maximum de musique à fond, pour le minimum de personnes concernées.

Et un petit dej tout aussi agréable avec une déco très personnelle :

Dimanche 3 novembre, journée plutôt cool comparé à la veille, nous avons une soixantaine de kilomètres pour rejoindre la célèbre et jolie ville de Vang Vieng. Dans la matinée :

Vers midi, seule une petite crevaison viendra assombrir le tableau mais gérée en moins d’une demi heure par le pro de la réparation :

Le repas sera lui excellent bien que les chaises un peu petites ^^ :

Dans l’aprèm, on pousse un petit coup de pédale qui représente un grand pas de notre voyage, ce sont les 10 000 km parcourus :

Et puis les derniers km passent mais ne se ressemblent pas :

Si besoin, les toilettes c’est par ici, perso j’aurais orienté la porte de l’autre côté pour profiter de la vue ^^ :

Au risque d’avoir des ennuis mais il faut le dire, j’ai toujours su que c’était un sport de bœufs :

Voilà Voilà, je vais perdre quelques lecteurs 😉

 

Bien arrivés à Vang Vieng, cette petite ville située au nord de Vientiane, n’est pas très jolie en soi, on y vient surtout pour sa région luxuriante entourée de pics karstiques. L’occasion de faire quelques balades à pieds, en vélo et en kayak :

Cette ville a une double personnalité. Adorée à la fois par les amoureux de la nature et en même temps par les jeunes Australiens, elle s’était vite développée autour du commerce de l’alcool (qui devait rapporter plus^^), créant une sorte de bulle touristique penchée sur la fête.  Malheureusement, rivière et alcool ne font pas bon ménage. Après la noyade d’un certain nombre de jeunes qui descendaient la Nam Song river jonchée de bars, le gouvernement a décidé de fermer ces derniers arrêtant l’auto massacre inutile et rendant à la ville un peu de dignité!

Pour nous le must de la visite revient à la montagne Nam Xay, il en existe des dizaines à monter (25, 30mn par des chemins assez dures) et qui offrent chacune une vue pas degueu :

Je n’ai pas d’explication pourquoi il y a une moto à cet endroit mais ça fait des jolies photos :

J’espère que là on vous a enfin convaincu que le Laos est magnifique ? Sinon il nous reste encore les photos de fin de journée avec la meilleure lumière :

Après deux nuits à Vang Vieng, on reprend la route mardi 5 novembre, vous êtes prêt les gars  ? C’est un peu le bordel là nan ?

Tout est bien rangé, c’est mieux :

Bon en fait ça sera une journée bizarre, deuxième crevaison pour Gildas, on se rend compte que le pneu était très abîmé :

Rien de bien grave, on se met sur le côté de la route dans un tout petit village. Quand soudain on voit un poids lourd (le bon gros poids lourd type 36 tonnes) qui double un deux roues dans un virage, on se dit que c’est un peu osé sur une petite route dans un village. Surtout qu’en regardant en face on voit un autre camion (plus petit) qui arrive. Les deux camions qui sont maintenant en face à face sur la même voie roulent super vite et nous on assiste a la scène aux premières loges.

Bref le plus petit vient s’écraser dans le décor pour éviter le plus gros qui est sur sa voie, à 2 mètres de nous… ça nous a fait froid dans le dos (le chauffeur est vivant). Plus tard en discutant de cette scène irréaliste, on se rend comte qu’on a eu de la chance à 2 mètres près. Et on apprend que les accidents sont trop courant, les conducteurs souvent drogués pour tenir les cadences et complètement inconscients. C’est rassurant.

Le reste de la journée se passe, en plus, sur une route très passante, franchement pas agréable du tout de manger la poussière et respirer les gaz d’échappements toute la journée :

C’est ça aussi le voyage à vélo, parfois des moments magiques et parfois les mauvais côté de la route, voir les très mauvais.

Le soir on se dégote comme d’hab un endroit cool (et rustique) où dormir :

et une petite gargote où l’on est bien accueillis :

Une bonne nuit et un bon petit dej plus tard, préparé par notre nouveau maître du feu :

On est prêt pour les derniers kilomètres de notre périple :

Une petite pause improbable, au début uniquement pour acheter de l’eau, on y dégote des très bons sandwichs. En étant un peu curieux on arrive à plus ou moins comprendre ce qu’il y aura dedans : 

Paulo et Romain ont mené l’enquête, il s’agirait de pâté avec de la mayonnaise et de la coriandre !

Encore quelques kilomètres pour aujourd’hui :

Le soir dans notre nouvelle guesthouse, on tente par tous les moyens de commander la nourriture que nous voulons et échapper aux fameuses noodles, et ici on sent qu’on a une chance :

La serveuse aura la douceur et la patience de composer avec ces clients exigeants. Regardez le résultat on a réussi 😀 :

C’est ici qu’on aura aussi le plus gros Karaoké avec du matériel de professionnel :

Perdu dans une campagne profonde, nous sommes les seuls clients et la musique est tellement forte que nous ne pouvons presque pas nous parler ! C’est vraiment un côté festif que nous ne connaissions pas des laotiens !

Le lendemain au petit déjeuner on sent que les troupes sont un peu dissipées et Romain se lance dans la photographie professionnelle de petit chaton trop mignon :

Côté vélo plus que 30 km ! On y est presque, encore un peu de poussière…

… avant d’arriver dans la capitale à Vientiane, où l’on va vite retrouver la circulation chargée des grandes villes  :

A peine arrivés on fonce au Café Vanille, qui a le même propriétaire que le Café Baneton de Luang Prabang. On connait déjà la carte et on est ravis de remanger des bouts de fromages :

Sachez que nous avons failli avoir une crise familiale très grave à cause de la répartition d’un morceau de Bleu d’Auvergne. Je me suis toujours demandé comment on pouvait en arriver à ne plus parler à un parent ou à un enfant et d’où venaient les plus grosses embrouilles. Etant passés tout près du drame, on a préféré assurer le coup sur ce morceau de comté :

On reste quelques jours à Vientiane. Le temps de faire un dernier tour de vélo le long du Mekong :

Visiter l’arche Patuxai, un monument dédié aux personnes ayant combattus contre la France pour l’indépendance du pays ! On a quand même le droit de visiter 🙂 ?

Mais on n’est pas les pire ! Oui je sais ce n’est pas un réconfort ! On visite également le COPE Visitor center, qui est un musée dédié à toutes les victimes du bombardement de la Guerre du Vietnam, sur le Laos qui on le rappelle n’était normalement pas impliqué dans le conflit.

Alors ça donne entre 1964 et 1973, 2 millions de munitions lâchées sur le Laos par les troupes américaines. L’équivalent d’un bombardement toutes les 8mn, 24h sur 24 pendant 9 ans …  Avec une estimation de 10 à 30% d’entre elles n’ayant pas explosé au moment de l’impact. Un massacre étouffé à l’époque avec des répercutions toujours visibles, dont 40% des victimes sont des enfants.

On l’appelle la guerre secrète, et le Laos est alors devenu le pays le plus bombardé au monde par rapport au nombre d’habitant. Heureusement, après 30 ans un président Américain,Obama, a enfin admis que peut-être, ça serait bien d’aider le Laos et a promis une aide supplémentaire pour accélérer le déminage complet du pays.

Mieux vaut tard que jamais comme on dit.

A Vientiane on peut également admirer une Black Stupa, bâtiment érigé pour consacrer des reliques Bouddhistes ou les cendres d’un roi :

Des jolies étoffes :

et découvrir pour ma part mon dessert préféré en Asie, le mango sticky rice, qui est un riz gluant sucré au lait de coco avec un mangue fraîche par dessus :

Voilà c’est déjà l’heure des au revoir, snif! On rend les vélos :

On fait le bilan des vacances :

Et puis on confie nos coéquipiers aux mains de ce chauffeur de Tuk Tuk pour les raccompagner à l’aéroport :

Encore un énorme merci à tous les deux d’être venu nous voir ! C’était une chance magique de pouvoir partager la route en vélo avec mon père dont c’est la passion. Et c’était une belle occasion de rencontrer et découvrir son partenaire de vélo du dimanche matin. On peut vous confirmer qu’ils ont tous les deux la forme !

Pour notre part, le temps de se réhabituer à n’être plus que 2 ! On se console avec les meilleures pizzas et galettes de la ville :

On se remet en route le lundi 11 novembre vers la frontière avec la Thaïlande et le fameux Pont de l’amitié qui fait la jonction entre les 2 pays :

Bonus ! Paulo a passé beaucoup de temps à nous filmer pendant le séjour et voilà le résultat, deux supers vidéos. Un énorme merci à lui pour toutes les heures passées à travailler pour nous faire ce beau cadeau!

 

Pour voir toutes les photos du Laos, veuillez cliquer-ici.

Pour voir notre aventure en chiffres, c’est par ici.

Le Laos, petit et grandiose !

15 avis sur « Le Laos, petit et grandiose ! »

  • 15 décembre 2019 à 19 h 21 min
    Permalien

    Ouah !!! Bravo à Paulo pour ces superbes vidéos !!! Génial le montage et les musiques très jolies…
    Chapeau bas Mr Paulo ! Dommage qu’il n’était pas avec nous pour le Vietnam ah ah…
    Le ralenti sur les cascades , les papillons , les paysages super bien filmés et de vous voir en mouvement , c’est Top, très très bien.
    Bravo Emilie aussi pour ton récit plein d’humour !!! Et bravo pour la montée trop trop difficile, mais comment tu fais ? tu as un mental d’enfer !
    En revanche le problème du fromage !!! les parents en toute logique doivent faire priorité aux enfants même adultes hi hi … Bisous

    Répondre
    • 19 décembre 2019 à 4 h 06 min
      Permalien

      C’est vrai que ça fait plaisir une petite vidéo, on n’arrivait pas à prendre le temps d’en faire une, du coup c’est un beau cadeau qui tombe à pic ! Et effectivement dommage pour le Vietnam !
      Pour la montée, franchement je ne sais pas comment j’ai réussi !! En plus on ne s’y attendait pas, on savait que ça montait mais je n’avais pas imaginé ça, c’était assez drôle de voir notre état se décomposer au fil de la journée et à chaque nouveau mur on se disait « oh non encore! » Un moment j’ai cru que ça n’allait jamais se terminer !
      Pour le fromage je transmets à mon père 😉 merci pour ta compassion, haha !!
      Gros bisous et à bientôt

      Répondre
  • 16 décembre 2019 à 11 h 20 min
    Permalien

    Quasi arrivés à Kasi…. Je te reconnais bien là, excellent trait d’humour!
    Bravo, ça a l’air vraiment vraiment canon comme pays, vous nous en mettez plein les yeux!
    Bon courage pour les quelques kilomètres qui vous restent!

    Répondre
    • 19 décembre 2019 à 4 h 08 min
      Permalien

      Ahhhh merci j’étais très contente de ma blague ^^ On est à moins de 500 km à vol d’oiseau du but ! C’est pas le moment de se merder comme on dit 😉
      A très bientôt

      Répondre
  • 18 décembre 2019 à 21 h 38 min
    Permalien

    Bientôt les vacances pour nous en France…. et vous, quel sera le programme ? ☃️☃️
    Bises à vous 2!

    Répondre
    • 19 décembre 2019 à 4 h 14 min
      Permalien

      Salut Claire,
      Ici c’est vrai que c’est moins évident pour Noël, le soleil et les 30°C ne nous aident pas à nous projeter^^ D’ailleurs il n’y a pas que du soleil il pleut pas mal et il y a même des inondations dans certaines régions.
      Nous avons prévu de passer Noël dans la ville de Malacca, en Malaisie, ça a l’air d’être une très jolie ville. Et ensuite le nouvel an à Singapour. Programme sympa en perspectives !
      Bisous et à très bientôt

      Répondre
  • 19 décembre 2019 à 9 h 44 min
    Permalien

    Encore un magnifique article, les paysages sont superbes . Bravo pour la grimpette, avec ce genre de vélo pas question de se mettre « danseuse », ce qui renforce vos exploits ! Bravo également pour les vidéos, on est vraiment dans l’ambiance, faire les trajets en VTT mérite les applaudissements !! Bonne continuation.

    Répondre
    • 19 décembre 2019 à 11 h 07 min
      Permalien

      Merci beaucoup pour les compliments, c’est vrai que ce n’est pas possible de se mettre en danseuse, on est vite déséquilibré sinon ! Mais en prenant notre temps, on y est quand même arrivé 🙂

      Répondre
  • 19 décembre 2019 à 11 h 57 min
    Permalien

    Magnifique pays, super paysages…Génial les vidéos. On se rend mieux compte à quel point vous en avez CH– !!Effectivement quel mental et quel courage vous avez eu pour aller jusqu’au bout…FÉLICITATIONS !!!! Gros bisous profitez de la fin du séjour et emmagasinez du soleil pour nous en rapporter…

    Répondre
    • 24 décembre 2019 à 16 h 52 min
      Permalien

      Merci beaucoup 😀 On emmagasine, on emmagasine mais pas sûrs qu’on passe les douanes avec 😉 Gros bisous et à dans quelques jours

      Répondre
  • 22 décembre 2019 à 16 h 45 min
    Permalien

    Encore merci pour cette visite d’un pays méconnu (pour moi). Magnifique reportage touristique (en photo, texte et vidéo) qui nous ferait oublier votre exploit…
    Vous voilà presque au but, alors profitez comme il est écrit ci-dessus.
    Et pensez à la suite… parce que on va en vouloir encore !
    Félicitations.

    Répondre
    • 24 décembre 2019 à 16 h 18 min
      Permalien

      Bravo bravo, les photos sont magnifiques et votre périple super!!!! Quelle motivation ! Je viens de découvrir le site, je vais regarder ça en profondeur !! Très beau projet !
      Des bisous et plein de courage pour votre fin de voyage !!!!
      Joyeux Noël à vous tous !
      Pierre, Aka blagtwo 😉😉😉😉😁😁😁😁

      Répondre
      • 24 décembre 2019 à 16 h 56 min
        Permalien

        Salut Blag2 ! Alors ça c’est une belle surprise 🙂 Merci beaucoup pour ton petit mot c’est excellent de se contacter ici ! J’espère que tu vas bien. Joyeux Noël à vous et à bientôt, gros Bisous

        Répondre
    • 24 décembre 2019 à 17 h 01 min
      Permalien

      Bonjour Emma,
      Merci beaucoup ! Ah c’est top si on a pu faire profiter quelques personnes et éventuellement donné envie d’y aller ! On le recommande sans hésiter. De notre côté on est effectivement très proche de Singapour, pas encore assez pour crier victoire mais presque. D’accord pour la suite, on va réfléchir 😉 En tout cas on garde nos vélos, c’est déjà bon signe pour s’en resservir un jour! Très bonnes fêtes

      Répondre
  • 26 décembre 2019 à 18 h 58 min
    Permalien

    Bientôt fini… mais en effet, il va me falloir trouver une autre source de lecture d’aventures ! J’espère qu’on aura vos articles Malaisie et Singapour avant d’avoir le plaisir de vous voir au retour en France. Allez vous prendre un bain dans la piscine à débordement et assister de là-haut au feu d’artifice du nouvel an ?? Bises des montagnes enneigées

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.