Après Téhéran, nous partons à l’aventure en train avec notre ami Philippe, direction le sud de l’Iran pour plus de chaleur et pour visiter Yazd et Ispahan.

Le train se passe bien, aucun souci. On s’est bien marré en sortant, il suffisait de prendre un taxi pour rejoindre notre auberge à 6km de là, mais ça sera un épisode épique, on tente de montrer sur le GPS où on veut aller, un mec prend le téléphone et s’en va en courant, il revient quelques instant après, ouf c’était juste pour demander à un autre type… bref Philippe se rendra utile auprès de notre chauffeur, qui en profitera pour lui apprendre quelques mots de Perse 🙂 !! 

Arrivés sur Yazd, le dépaysement est total ! C’est une ville située sur le plateau central iranien, coincée entre deux déserts, où la chaleur nous rend dans un état second. Heureusement beaucoup d’habitations, dont l’auberge où nous resterons, sont construites autour d’un jardin. Endroits très agréables pour se relaxer :

Une rue typique de la ville :

De la visite de la ville, on en retient des très belles mosquées, dont certaines où il faut porter un drap complet pour les visiter ! Sauf erreur de ma part, car je ne maîtrise pas tous les codes, cette tenue est demandée lorsqu’il s’agit d’un mausolée, sinon des manches longues et un voile sont suffisant :

Les nombreux petits miroirs, rendent l’intérieur magnifique et permettent de refléter la lumière, élément important dans l’architecture des mosquées :

Des vitraux, des petits miroirs, un grand soleil et le reflet est somptueux :

Vu l’emplacement de la ville, une question primordiale vient à l’esprit de chacun : et l’eau dans tout ça ? Alors on part visiter le Water Museum qui explique comment les Qanats, les tunnels, ont été creusés pour approvisionner les villes du désert, le tout dans une très belle bâtisse :

Un bol avec un petit trou au fond et le tour est joué : voici le premier « minuteur » à eau du monde ! Cela permettait de déterminer le temps alloué à chaque famille pour se servir en eau. 

Quand je vous disais que l’on est dans un état second ! On passe plus de temps au sous sol qu’à réellement visiter car on a repéré que l’endroit était un peu plus frais !

J’ai oublié de vous introduire nos compagnons du moment, en plus de Philippe, nous avions donné rendez-vous à Ivo, Rita et Jeroen, des amis cyclistes. Ivo, notre troisième hollandais préféré, et aussi collègue de Décat travaillant en Hollande ! Je vous les présente un peu car nos routes vont se recroiser à plusieurs reprises.

Encore quelques vues de la ville :

Marche à l’ombre..

jusqu’à la prochaine mosquée :

Autre info intéressante quand on vit dans le désert, le système de clim naturelle :

Ici un très bel exemple de Badgir, système utilisé depuis des siècles qui permet d’attraper le vent et le faire circuler à l’intérieur des maisons.

Voilà la visite de Yazd est presque terminée, on fait une dernière virée, dans une sorte d’école d’art :

Tout est au plus calme et reposant :

jusqu’à l’arrivée d’une charmante famille iranienne :

Qui viennent nous poser les questions habituelles, à savoir  : d’où on vient ? est-ce qu’on est marié ? pourquoi on n’a pas d’enfants ^^ mais cette fois-ci c’est Ivo qui s’y colle 😉 on le laisse se dépatouiller.

On file faire quelques courses, boulanger et primeur :

pour se cuisiner un mirza ghasemi (le plat appris à l’auberge quelques jours plus tôt), et dîner tous ensemble :

Le lendemain, nous prenons un bus tous les 3 avec Philippe, nos amis cyclistes remontent à Téhéran. Pour nous c’est direction Ispahan ! Une ville au centre de l’Iran réputée pour son architecture persane. En arrivant dans la ville, on ne peut pas louper les ponts, qui permettent de traverser la rivière :

Celui-ci le plus connu,le Si-O-Se-Pol, date de la dynastie des Safavides :

Encore de très belles et anciennes mosquées, dont la couleur dominante est le bleu qui symbolise l’immensité du ciel :

Parlons un peu nourriture à présent 😉 Il existe de nombreux petits restaurants très agréables dans toutes les villes que nous avons visité pour le moment en Iran, à l’instar de ce lieu :

où l’on sert les repas dans de la vaisselle en cuivre, supposé bon pour la santé (permettrait de mieux faire circuler le sang, etc.etc.) :

En plus des vertus bénéfiques, on trouve ça très esthétique ! 

Après ce bon repas, on sera alpagué par un vrai marchand de tapis, très bon discours bien rodé, bien amené, le seul petit problème, malgré la qualité incontestable des tapis perses, à un très bon prix on en est sûrs, on n’est pas les bons clients avec nos vélos ! Qu’à cela ne tienne, notre vendeur nous intime qu’il peut nous les faire livrer plus tard.. nous avons tenu bon et sommes ressortis avec juste un bon thé offert 😉

L’immense place centrale d’Ispahan, Naghsh-e Jahan, très célèbre de jour pour visiter la mosquée du Chah :

Puis de nuit, où le lieu devient un véritable terrain de pique nique et de jeux (volley, cerf volant etc.), avec quelques calèches pour se promener, on était impressionné par la différence entre l’après-midi et la soirée, les Iraniens sont, de façon certaine, des oiseaux de nuit 🙂 

Le lendemain, nous visitons le quartier arménien. On commence par le musée de la musique, une petite parenthèse très intéressante, bien expliquée et agréable, agrémentée d’un live de musique iranienne :

puis on visite une Cathédrale ! ça change un peu des mosquées 😉 

Cette église datant du 17ème siècle est dédiée aux déportés arméniens, recueillis à Ispahan, après avoir été chassés de Djolfa, d’où le nom du quartier : nouvelle-Djolfa.

Encore quelques photos de la ville :

Puis c’est la dur fin d’un trinôme, Philippe doit retourner à Lille ! Mais pas avant d’avoir trinqué avec une bonne JoJo :

La JoJo c’est comment dire, sans alcool, au goût de citron, et c’est pas vraiment bon 😉 mais quand on n’a pas le choix, on n’a pas le choix ! Et on peut concevoir que côté bière ce n’est pas vraiment ça, par contre côté architecture, on est complètement comblés :

et on se dit que c’est dommage qu’il ne fasse pas un peu plus chaud à Lille pour avoir ce genre d’endroit !!

Dès notre retour à Téhéran, après beaucoup d’incertitudes, liées à des questions de timing, nous décidons enfin de reprendre les vélos, enfin ! Pour aller jusqu’à la frontière du Turkménistan, on vous raconte ça au prochain épisode 🙂 

A très bientôt

 

Pour voir toutes les photos de l’Iran, veuillez cliquer-ici.

Pour voir notre aventure en chiffres, c’est par ici.

Yazd, Ispahan, un peu de bon temps !

12 avis sur « Yazd, Ispahan, un peu de bon temps ! »

  • 7 juillet 2019 à 21 h 42 min
    Permalien

    Toujours aussi plaisant de vous suivre .
    Enjoy !
    Fix

    Répondre
    • 12 juillet 2019 à 18 h 53 min
      Permalien

      Merci Fix !! Bonnes grandes vacances! On ne va pas être les seuls à profiter prochainement 🙂 !!
      A très bientôt

      Répondre
  • 8 juillet 2019 à 12 h 20 min
    Permalien

    Safavide, et si on accélère, Safa encore plus vide!!
    Super bonne blague pour vous encourager dans votre traversée du Turkménistan qui approche!
    Have fun, et touours merci pour ces news et ces photos superbes, rafraichissantes et dépaysantes!

    Répondre
    • 12 juillet 2019 à 18 h 55 min
      Permalien

      Mais non !!! Elle est géniale, bravo Joseph !! On n’est pas allé super vide dans le désert.. heureusement l’option on prend le train à la place était disponible 🙂

      Répondre
  • 8 juillet 2019 à 15 h 56 min
    Permalien

    Bravo encore pour cet article émilu !!! Très belle photos des mosquées
    Bisous à vous deux

    Répondre
    • 12 juillet 2019 à 18 h 56 min
      Permalien

      Merci Sylvie !!!
      Bisous à très bientôt

      Répondre
  • 9 juillet 2019 à 13 h 31 min
    Permalien

    Superbes photos et des magnifiques couleurs dans les mosquées !! Bravo Emilie pour ton article, bonne continuation et vive l’aventure !! G Bisous

    Répondre
  • 12 juillet 2019 à 22 h 32 min
    Permalien

    Super sympa les photos !! Bonne continuation et bon courage pour la suite !!

    Répondre
    • 25 juillet 2019 à 13 h 33 min
      Permalien

      Merci beaucoup Hervé pour tes encouragements !

      Répondre
  • 19 juillet 2019 à 21 h 24 min
    Permalien

    Ouf ! moment d’angoisse avec le téléphone à la sortie du train …. mais c’était pour une bonne action heureusement.
    Toujours Super de vous suivre. Gros bisous; Bonne continuation

    Répondre
    • 25 juillet 2019 à 13 h 34 min
      Permalien

      Merci beaucoup Agnès ! toujours sympa de recevoir tes encouragements 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.