477 km
parcourus

34:7 heures
sur le vélo

4 967 mètres
d'ascension

2528 mètres
altitude maximum

7 jours sur le vélo
(68 km/jour)

14.0 km/h
vitesse moyenne

Lors du précédent article, nous nous quittions à Diyarbakir le samedi 25 mai, après la visite de la ville présentée par Romain et un bon repos :

Il nous reste moins de 400km pour rejoindre la frontière, nous avons hâte de visiter l’Iran, ce pays tant mystérieux à nos yeux ! Mais avant d’en finir avec la Turquie il nous reste un point de passage magnifique près du lac de Van. Voici le récit de cette dernière semaine turque.

Dimanche 26 mai, nous sommes donc de nouveau sur les vélos, une grosse étape de 100km nous attend pour rejoindre notre premier stop, la ville de Batman. On se lève tôt et au moment de récupérer les vélos, on se rend compte que le pneu arrière d’Emilie est complètement à plat, ça sera donc atelier réparation pour bien démarrer la journée et notre première crevaison  :

La route sera ensuite plate, ponctuée par de très beaux paysages comme le passage du Tigre :

Juste avant d’arriver dans une ville moche, Bismil, avec une pauvre vache accrochée sur un terre plein central, pauvre petite bête, on ne fait que passer mais parfois certains endroits ne donnent vraiment pas envie !

Nous arrivons vers 16h à Batman avec un beau rythme de 18km/h, c’est plus facile quand on est sur le plat! A Batman, nous rencontrons Mehmet et sa famille, Leila sa femme, et ses 3 enfants, supers sympas.

Après le repas, Mehmet emmène Romain à la mosquée pour la prière, « un moment entre hommes » :

En plus de la religion, Mehmet est une personne très humaine, et aide les enfants syriens et irakiens victimes de la guerre, toute proche, ça remet les pieds sur terre. Il a une autre passion qui est la déco de son appartement avec des accessoires de vélo, avis aux amateurs ! 

Prochaine étape sur notre route Bitlis, un peu loin pour le faire en un jour, et sans hôtel sur la route, on fait donc notre première nuit dans une station ! C’est assez courant en Turquie de camper dans ces endroits, c’est ouvert 24 sur 24, et il y a toujours des gens sympa. Donc on en profite, on essaie, la station sur laquelle nous sommes tombés était pourvue d’un resto, ça c’est pour les points positifs ! Après c’était un peu glauque, on a dormi sur le toit du resto de la station :

quoi que la vue n’était pas si dégueu :

Mais entre le bruit de la route, le bruit du resto, le mec du resto qui toque à la tente pour nous offrir du Cay à minuit alors qu’on était couchés, le plein soleil sur la tente dès 5h du matin..la nuit n’a pas été vraiment reposante. Bref c’était une expérience..

Le lendemain on reprend sur une route magnifique :

et on se trouve un super hôtel à Bitlis pour récupérer de la nuit précédente 🙂 !

Avec tout ça, on est mercredi 29 Mai, nous avons 20 premiers km de montée légère pour rejoindre le début de la vrai big montée pour atteindre le volcan Nemrut Gölü Krater. Si vous regardez une carte, tout proche du lac de Van, à l’Est, vous pourrez voir cette originalité géographique. Le volcan « dormant » culmine à plus de 2500 mètres, à l’intérieur se trouvent trois lacs, et des sources d’eau chaude. La montée pour y accéder offre une vue magnifique sur le lac de Van :

La montée pour y accéder correspond peu ou proue à l’ascension du mont Ventoux, soit 1200 mètres de dénivelé positif sur 10km, un bel effort de 3h environ (avec la pause dej en cours de route) :

C’est tellement haut qu’on croise même une remontée mécanique qui sert en hiver, les Turcs viennent y skier :

pour les derniers km, la route devient pavée :

et on est tellement haut que malgré nos litres de sueurs, on croise « un peu » de neige !

Voilà, on a réussi notre ascension, et on profite des paysages grandioses, partout c’est joli alors je vous fais une sélection de 3 photos :

Bon allez une de plus parce que c’est quand même super stylé !

On y bivouac, seuls dans notre « trou » paradisiaque, la nuit était ultra calme, sereine, reposante et le lendemain la première personne que l’on croise nous demande si on n’a pas vu les ours ! QUOI ??? quels ours ? Finalement on est content de ne pas avoir su leur existence la veille ^^

Le lendemain matin, on ressort du volcan, la route pavée, enneigée, n’est pas du tout de tout repos, on pousse beaucoup les vélos pour ressortir mais il suffit d’ouvrir les yeux pour oublier la difficulté 😉 

On redescend la montée de la veille (3h vous vous souvenez?) en 20mn !

Et on a de la chance. On avait eu l’info que l’on pourrait prendre un ferry de Tatvan à Van, ce qui nous permet de gagner 130km. Mais ce fameux ferry ne part qu’une fois par jour à 9h et en plus il est en réparation en ce moment donc info très incertaine. On se dit, en arrivant à Tatvan, que l’on peut aller voir au port pour confirmer les informations reçues pour organiser notre journée du lendemain. Et là surprise, le garde nous dit qu’il y a un bateau de marchandise qui part maintenant et le capitaine est d’accord pour notre faire monter à bord ! On profite donc d’un ferry presque que pour nous et le train qu’il transporte !

C’est une vrai chance car ça nous fait gagner une journée et demie de vélo. C’est assez rare de pouvoir traverser tout le lac de Van, le plus grand de Turquie et aussi un des plus beaux, entouré de hautes montagnes. On arrive donc le soir même dans la ville de Van, on y dort deux nuits, histoire d’aller visiter  la forteresse :

Ensuite, il nous reste deux jours de vélo entre Van et la frontière, on pédale, dans des paysages sympas, montagneux et assez désertiques :

et à l’abord de deux villages différents on se prend deux attaques de chiens, ils sont gros et vraiment stupides et agressifs, on se fait aider la première fois et la deuxième fois on s’en sort tout seul en leur criant dessus et en les menaçant avec des pierres. On en a vraiment marre ! 

Voici à quoi ressemble les paysages tout à l’Est de la Turquie pour nos derniers kilomètres :

C’est donc la fin de la Turquie !

Nous avons été beaucoup surpris par ce pays, plein de magnifiques endroits à visiter, des gens adorables et accueillants. J’en avais une image assez négative depuis la France et nous sommes contents de l’avoir découvert à vélo, de l’avoir traversé entièrement d’Edirne à Van. Mais toute bonne chose a une fin et nous sommes depuis une semaine déjà en Iran où tout se passe très bien, on vous raconte ça vite car nous sommes contraint de ne plus pédaler pour au moins 2 semaines pour faire nos visas Chinois et Turkmène très durs à obtenir!

Pour voir toutes les photos de Turquie, veuillez cliquer-ici.

Pour voir notre aventure en chiffres, c’est par ici.

Bye Bye Turquie

8 avis sur « Bye Bye Turquie »

  • 10 juin 2019 à 19 h 08 min
    Permalien

    Très beaux paysages !!! Belles photos com d’hab
    Bravo à vous deux pour toute ces côtes … dur dur
    Bisous les loulous

    Répondre
  • 12 juin 2019 à 11 h 45 min
    Permalien

    Oui sympa les paysages 👌 bon courage les cyclo bizz

    Répondre
  • 13 juin 2019 à 15 h 54 min
    Permalien

    Excellent et magnifique!! Bravo à vous deux!

    Répondre
  • 20 juin 2019 à 7 h 46 min
    Permalien

    Bonjour,
    Vos demandes de visas pour le Turkménistan et la Chine avancent-elles ?
    On a hâte de vous revoir sur vos vélos.
    Bon courage et bonne continuation.
    Christiane Altmann

    Répondre
    • 30 juin 2019 à 20 h 58 min
      Permalien

      Bonjour Christiane,
      On peut le dire depuis aujourd’hui ! OUI 🙂 on vient d’avoir la confirmation que l’on est accepté pour traverser le magnifique Turkménistan ! Et on a également réussi à avoir nos visas chinois. On est donc de nouveau sur les vélos. J’espère que vous allez bien. Bisous et à très bientôt

      Répondre
  • 24 juin 2019 à 22 h 54 min
    Permalien

    Merci pour votre fabuleux reportage ! Hâte de voir l’Iran…Et encore bravo pour ce chemin parcouru.

    Répondre
    • 30 juin 2019 à 21 h 01 min
      Permalien

      Merci beaucoup Jeanne 🙂 déjà presque un mois qu’on se balade en Iran, notre périple dans ce pays arrive à sa fin, on va bientôt découvrir le Turkménistan. J’espère que tu vas bien, bisou et à bientôt

      Répondre
  • 27 juin 2019 à 21 h 34 min
    Permalien

    Très belles photos et très agréable récit. Bonne continuation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.